AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    

Partagez | 
 

 L'astronomie mythologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phénix
Admin
Admin
avatar

Messages : 410
Date d'inscription : 22/08/2014

MessageSujet: L'astronomie mythologique   Jeu 5 Mar - 18:28


Tout le monde l'aura remarqué: excepté la Terre et le Soleil, les corps célestes du système solaire possèdent des noms issus de la mythologie gréco-romaine. Néanmoins, il est nécessaire d'établir une nuance: certains astres étaient visibles à l'œil nu dans la voûte céleste dès l'Antiquité, et certains autres ont été découverts depuis l'utilisation de la lunette astronomique. Pour ces derniers, on a longuement hésité entre des noms mythologiques, d'autres plus actuels sur les noms des inventeurs, ou encore des chiffres et des lettres assemblés; car étant donné la fréquence avec laquelle on découvre désormais de nouveaux astres, trouver un prénom à chacun d'eux relève de l'exploit... On s'oriente plutôt néanmoins vers des appellations relatives à la mythologie, de manière à ce que tout soit cohérent avec ce qui existe déjà.

Le nom du Soleil viendrait de "Sol", une divinité latine extrêmement ancienne qui daterait de l'époque des rois sabins, et dont le culte fut introduit en même temps que celui de la Lune. Son équivalent grec est Hélios, divinité solaire dont le char parcourt les alentours de la Terre. De son nom découlent les morts tels que "héliotrope", ... Mais comme les grecs ont rapidement compris que c'était la Terre qui tournait autour du Soleil, et non le contraire, son rôle est devenu très secondaire !

La Lune, représentée comme une belle jeune femme qui parcourt le ciel sur un char d'argent, est personnifiée par la déesse romaine Luna. De petite importance, elle sera rapidement remplacée par Diane.

Nous allons maintenant passer aux planètes, des plus proches aux plus lointaines en partant du Soleil...

Mercure est l'équivalent romain d'Hermès. Messager des dieux, il va si vite grâce à ses sandales ailées que les latins ont nommé ainsi la planète tournant le plus rapidement autour du Soleil.

Vénus est une vieille déesse latine, divinité de la végétation. Identifiée ensuite à la déesse Aphrodite, elle représente donc l'amour et la beauté. C'est pourquoi on a donné son nom à la planète qui était considérée comme la plus belle du ciel.

Mars est identifié au dieu de la guerre grecque Arès. Ce nom a été attribué à cette planète du fait de sa couleur rouge, qui rappelle le sang. Mars possède deux satellites, Phobos et Deimos, fils de Mars et de Vénus et qui sont respectivement les dieux de la peur et de la panique.

Jupiter est le dieu romain le plus important car il est l'équivalent de Zeus, divinité du tonnerre et roi du panthéon. C'est évidemment en rapport avec cette puissance qu'on a nommé ainsi la plus grande planète du système solaire, continuellement agitée d'immenses orages. Jupiter possède de nombreux satellites, soixante-quatre connus aujourd'hui, dont les noms correspondent à des personnages de la mythologie qui avaient un fort lien avec eux. Les quatre satellites dits "galiléens", se nomment Callisto, Europe, Io et Ganymède, quatre jeunes gens dont Jupiter était tombé amoureux. Galilée les a découverts en 1610. On nommera ces corps célestes tournant autour des planètes du mot latin "satelles, satellitis", qui signifie "garde", "escorte".
Galilée avait d'abord nommé ces satellites les "astres de Médicis" en l'honneur des princes de Médicis, il y avait ainsi Ferdinandipharus, Principharus... Mais l'astronome Simon Marius, qui disait avoir découvert ces corps avant lui, leur donna des noms latins qui prévalurent finalement.
Aujourd'hui, quand un nouveau satellite est découvert, il reçoit d'abord un nom provisoire formé de cette manière : S comme satellite, puis l'année de la découverte, puis l'initiale de la planète suivi du numéro d'ordre des satellites découverts dans l'année. Pour donner un exemple : S/2000 J4 est le 4ème satellite de Jupiter découvert durant l'année 2000.


Saturne, très ancien dieu latin ayant remplacé Janus, est identifié au titan Cronos, père de Zeus. On ne sait pas pourquoi il a été nommé ainsi, peut-être pour établir la filiation de Zeus et dans cette même logique, la planète découverte par la suite a pris le nom du père de Cronos. On découvrit son premier satellite, Titan, au XVII e siècle puis on décida par convention de nommer désormais tous les satellites de Saturne, la planète, par le nom d'un membre de la famille du dieu de même nom. On prit donc les frères et sœurs du Titan, ou bien des nymphes et des géants, pour nommer les satellites Rhéa, Encelade, Épiméthée...

Il fallut attendre ensuite le 13 mars 1781 pour qu'Uranus soit découvert par Herschel, avec un télescope de sa fabrication. Il fallut alors lui donner un nom. Dans un premier temps, ce dut justement Herschel, puis on l'a rebaptisa Uranus, du nom du père de Saturne. Probablement pour respecter cette filiation...
Mais comme un long laps de temps s'était écoulé depuis l'époque grecque, on décida de nommer les satellites avec des noms plus contemporaines, issus de la littérature anglaise, en particulier les œuvres de Shakespeare ou de Pope. C'est pour cela qu'on trouve parmi eux Titania et Obéron, personnages du "Songe d'une nuit d'été", ou encore Miranda et Ariel, issus de "La tempête".

En 1846, l'astronome Le Verrier découvrir Neptune. Une anecdote intéressante raconte que c'était un de ceux qui continuaient à appeler Uranus par le nom de Herschel... dans l'espoir qu'on nommerait la futur Neptune par son propre patronyme ! Neptune est en effet l'identification latine du dieu grec Poséidon, qui règne sur les mers. On a probablement nommé ainsi cette planète en raison de sa couleur bleue, magnifique, très caractéristique et qu'on pouvait évidemment identifier à de l'eau !
Les satellites de Neptune possèdent des noms de divinités marines: Triton est le fils de Neptune et d'Amphitrite, les Naïades et les Néréides sont des nymphes des eaux, Protée est un dieu marin pouvant se métamorphoser à son gré...

Parlons encore un instant de Pluton. Elle a été découverte par hasard en 1930, par Richard Tombaugh. Le hasard de la science a fait qu'il a d'abord découvert cette "planète" à partir de faux calculs, mais il s'est avéré qu'un corps céleste se trouvait réellement à cet endroit-là. On a probablement ainsi nommé ce corps pour compléter la Triade formée de Jupiter, Neptune et Pluton, mais ensuite, cette dernière a été rétrogradée pour devenir une micro-planète, à cause de diverses raisons: sa taille bien entendu; mais aussi sa faible différence de diamètre avec son satellite, Charon, du nom du passeur des Enfers; et enfin, son orbite différent de celui des autres planètes.

Mais ce n'est pas tout ! Il existe aussi d'autres corps célestes dans notre système solaire, auxquels on a également donné des noms issus de la mythologie grecque. On peut ainsi citer des astéroïdes de la ceinture d'astéroïdes, comme Eros du nom du dieu grec de l'amour, ou Vesta du nom de la déesse grecque du feu et du foyer. Certaines planètes naines portent également ce type de nom, comme Cérès, divinité de la nature, et Éris, personnification de la discorde...

L'astronomie est donc une des nombreuses disciplines scientifiques dans lesquelles le latin et la mythologie sont encore très présents !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myriadedunivers.forumactif.fr
 
L'astronomie mythologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche RPG Mythologique (Grecque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myriade d'Univers :: Passions scientifiques :: Astronomie-
Sauter vers: